Capture d’écran 2019-02-19 à 10.48.26.jpeg
1383514_10151965873411613_1276301663_n.jpg
 
 

BIOGRAPHIE

Maud Baignères a grandi entre Tokyo, Paris et New-York.

De son enfance elle garde les voyages et l’humain comme sources d’inspiration pour les films qu’elle réalise et les différents métiers qu’elle exerce.

A 21 ans, après des études de cinéma, elle travaille comme assistante mise-en-scène sur les films de James Ivory : « Picasso » et « A soldier’s daughter never cries ». Ensuite elle passe directrice de casting figuration et petits rôles. Parallèlement, elle réalise trois courts-métrages ( Grand prix du Jury au Festival de Montpellier, Sélectionnés dans de nombreux festivals partout dans le monde ) dont le dernier : « Pour une fois qu’on était samedi » avec Sacha Bourdo et Brigitte de Villepoix, est diffusé sur Canal +.

S’ensuit une collaboration avec le réalisateur-graphiste Christoph Schwaiger. Ils forment un duo appelés les « Kampai ». Ensemble, ils réalisent des clips, des pubs, des génériques et de nombreux films institutionnels pour des grandes marques de luxe.

A 30 ans, elle signe l’idée originale et le scénario du long-métrage : «  La Cloche a sonné » avec François Cluzet produit par Lazennec et TF1.

Au Japon, elle réalise pendant dix ans de nombreux reportages pour Tracks ( Arte ), Tentations ( Canal +) et Pink ( France 2 ). Après un séjour inspirant en Inde, elle monte une marque de vêtements femme et enfant : « Moood » distribuée en France et en Europe.

Très inspirée par le monde de l’art et de la culture, elle imagine et réalise des films pour les musées comme « Mutations » aux Arts Décoratifs , pour des savoir-faire comme la série diffusée sur France 2 «  Dans l’atelier »… Elle a travaillé pendant dix ans à France 2, y réalisant de nombreux reportages culturels : expositions, festivals, concerts en France, en Europe et dans le monde et des portraits d’artistes comme Patti Smith, Yoko Ono, Joey Starr, Agnès Varda…

Elle aime particulièrement mettre en lumière les artistes, leur univers et leur processus de création.

Aujourd’hui elle travaille sur « SEA ART », un film documentaire sensoriel  décliné en modules sur l’art et l’écologie ou comment les océans et les mers inspirent les artistes.

Les artistes de différents domaines comme l’art contemporain, la danse, la musique, l’architecture, le cinéma y parlent de leur approche personnel de l’écologie.

Elle a pour projet de quitter Paris pour aller s’installer dans la magnifique ville d’ Arles y continuer son chemin de vie dans un lieu qui lui ressemble plus. Un lieu à échelle humaine, plus proche de la Nature, en pleine expansion culturelle et artistique